vendredi 22 septembre 2017

Philatélie - septembre 2017 (archives)

Nouvelle synthèse à propos des thèmes associés de l'héraldique et de la philatélie: voici un récapitulatif, que je ne prétend pas être exhaustif, des derniers timbres et autres produits philatéliques parus ou signalés en cette d'année 2017, tous pays confondus.


Ukraine : armoiries de la ville de Klesov (oblast de Rivne)
Ukraine : armoiries de la ville de Ienakievo (oblast de Donetsk)
Ukraine : armoiries de la ville de Nijyn (oblast de Tchernihiv)
Ukraine : armoiries de la ville de Shatsk (oblast de Volhynie)

Biélorussie : 100e anniversaire de la Police, bloc-feuillet - détail emblème à droite


Biélorussie : 95e anniversaire du Bureau des Procureurs - détail emblème à droite
 timbre seul et bloc-feuillet ci-dessous
Pologne : 100e anniversaire de la création de 
"l'Armée bleue", brigade de soldats polonais commandée
 par Józef Haller, qui combattit au sein de l'Armée 
française durant la Première Guerre mondiale. 
Armoiries de la Pologne (à l'époque c'était
 une province de la Russie)
Suisse : 50e anniversaire de la Fondation Ch pour la coopération
 confédérale - le timbre mêle les couleurs et les figures héraldiques 
des 26 cantons : on reconnait l'ours de Berne au centre,
 l'aigle et la clé de Genève au-dessus, etc...
cliquer sur le lien ci-dessous pour lire la suite :

lundi 18 septembre 2017

Canada : la ville de Montréal inaugure de nouvelles armoiries soulignant l'apport des Premières Nations autochtones

 V oici seulement quelques sept ou huit semaines, je vous présentais les blasons des 15 plus grandes villes du Canada (voir →  ICI), avec en particulier un petit commentaire sur l'origine des armoiries de la ville n°2 : Montréal, en fin de sujet. Eh bien, l'actualité vient de rendre désormais mon sujet partiellement un peu obsolète ! En effet, les responsables politiques de la grande cité québecoise, à commencer par le maire de Montréal, Denis Coderre, et le chef de l'Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador, Ghislain Picard ont voulu réparer un oubli historique qui affectait son blason. Par ce geste fortement symbolique, cette modification est faite dans un processus de réconciliation avec les premières nations en cette année de célébrations du 375e anniversaire de fondation de Montréal.
🍁   Le 13 septembre 2017, lors de la journée de célébration du 10e anniversaire de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, la Ville de Montréal a donc présenté ses nouvelles armoiries et son nouveau drapeau qui intègrent un pin blanc à titre de symbole des Peuples autochtones et représentant la paix, l’harmonie et la concorde.
les nouvelles armoiries de Montréal officialisées le 13 septembre 2017
  •   Les armes de la ville de Montréal peuvent désormais se blasonner ainsi :
    « D'argent à une croix de gueules nouée au centre, chargée en cœur d'un pin blanc arraché d'or;  cantonnée au premier d'une fleur de lys d'azur; au deuxième d'une rose de gueules tigée, feuillée et pointée de sinople; au troisième d'un chardon du même, fleuri de pourpre; au quatrième d'un trèfle de sinople. »
  • Ornements extérieurs:
    « Timbré d'un bourrelet d'argent et de gueules surmonté d'un castor couché sur un écot au naturel. L'écu entouré d'un rinceau de feuilles d'érable de sinople, et d'un listel d'argent portant la devise en capitales de sable : "CONCORDIA SALUS"  »

 - à noter que le bourrelet posé sur l'écu est lui aussi nouveau. Rien n'est dit à son sujet dans la communication. Commun dans les armoiries d'inspiration britannique, il ne figurait pas dans celles de Montréal jusqu'à ce jour (voir ci-dessous).
armoiries de Montréal, version 1938
cliquer sur le lien ci-dessous pour lire la suite :

mercredi 13 septembre 2017

Héraldique médiévale : le Grand Armorial Équestre de la Toison d'Or - 6e épisode

 (archivage d'un précédent onglet consacré aux images du Moyen-âge)

  Nous reprenons la destination du XVè siècle en Bourgogne ducale, à l'époque du Duc Philippe III , le Bon (1396-1467). Rappelons que la particularité de cet armorial est de mêler des pages d'écus armoriés rangés en 5 rangs de 5 ou 4 écus par page,  avec des planches où sont figurés les grands princes et seigneurs, montés à cheval, parés pour le tournoi en tenue héraldique complète y compris le harnachement de l'animal : absolument exceptionnelles de beauté !
  Des inscriptions en lettres gothiques ou simple cursives permettent d'identifier à coup sûr les personnages y compris sur bon nombre d'esquisses.
  L'auteur présumé,  Jean Lefèvre de Saint-Rémy (1395 -1468), était Roi d'Armes de la Toison d'Or à la cour du Duc de Bourgogne.  En tout : 167 folios de papier très épais , avec les marges un peu rognées ou dégradées parfois, nous dévoilent  890 écus venant de l'Europe entière et  80 figures équestres , plus 23 esquisses inachevées. Le manuscrit est,  c'est très dommage, incomplet pour certains royaumes:  en Espagne, Portugal, Italie et la partie sud-ouest du Royaume de France. Mais il n'en demeure pas moins un extraordinaire recueil de la chevalerie de la première moitié du XVè siècle.


le Duc de Brabant * - folio N°11
" de sable au lion d'or, armé et lampassé de gueules"
 heaume à grille, lambrequins d'hermine, cimier: une queue de paon 
dans un vol de plumes de paon sommées d'hermine,
étoffes à doublure rouges - cheval gris pommelé.
inscription du haut en gothique en lettres noires :
 "le_duc_de_brabant"


(*) Il peut s'agir de Jean IV, duc de Brabant et de Limbourg (1403-1427), ou de son frère cadet Philippe qui lui succède en 1427 mais meurt en 1430, les deux étant sans enfants légitimes. Après quoi le duché revient à Philippe III, Duc de Bourgogne.


le Duc de Souabe *folio N° 16
 "d'argent à neuf fusées accolées de gueules"
 heaume à grille, cimier: un bonnet d'argent de type bonnet phrygien
étoffes à doublure bleues - cheval blanc.  
inscription du haut en gothique en lettres bleues :
 "le_duc_de_zuaven"


(*) L'ancien pays de Souabe, situé entre la Forêt Noire, la Thuringe, la Bavière et la Suisse fut le berceau du peuple des Suèves, dont on retrouve l'étymologie, et qui envahirent l'Europe occidentale jusque dans la péninsule ibérique, durant le Haut Moyen-âge. Il fut érigé en duché au Xe siècle et le dernier duc de Souabe sera Conrad IV de Hohenstaufen, qui décèdera en 1268 sans descendance. C'est d'ailleurs davantage avec les armes des Hohenstaufen ("d'or à trois lions léopardés de sable, l'un sur l'autre") que le duché était connu dans les armoriaux. Il en reste quand même ce magnifique feuillet d'armorial équestre pour nous rappeler avantageusement l'ancien blason historique. Au milieu du XIIIe siècle, le duché sera éclaté en plus petites seigneuries, villes et abbayes libres de l'Empire. Ne reste désormais du nom de Souabe que la région géographique.



marches d'Autriche - folio N° 20vo
descriptif ci-dessous



    • (le seigneur de )  Mersz   (Vogt von Mätsch)   
    • (le seigneur de )  Erck   (Arck ou Erck ou Arco)   
    • (le seigneur de )  Frunspergher   (von Freundsberg) 
    • (le seigneur de )  Castelberck ( ~ Kastelberg : possesseur non identifié)
    • (le seigneur de )  Welfer

    • (le seigneur de )  Winnecker  (Weinegg)
    • (le seigneur de )  Voux (Fuchs)   armes parlantes ( Fuchs = renard) 
    • (le seigneur de )  Passevyr (Parsberg)
    • (le seigneur de )  Sebner (Sebner zum Reiffenstein)  
    • (le seigneur de )  Gruffenstain (Greifenstein)   armes parlantes ( Greif = griffon) 

    • (le seigneur de )  ...evenperger ( Löwenberg )  
    • (le seigneur de )  Mesze    possesseur non identifié
    • (le seigneur de )  Fromioner (Fürmion) 
    • (le seigneur de )  Fromioner (Fürmion) 
    • (le seigneur de )  Anneperger  (von Annenberg)               

    • (le seigneur de )   Lichtenperger ( Liechtenberg)            
    • (le seigneur de )   Caltenburg (Kettenburg)                 
    • (le seigneur de )   Trouzen (Trautson)  
    • (le seigneur de )   Spies (Spiess) 
    • (le seigneur de )   Hael  (Hael von Suntheim ou Sontheim)

    • (le seigneur de )   Connigspergher (Königsberg) 
    • (le seigneur de )   Montagie 
    • (le seigneur  )      Druczaes van Mullen  (Truchseß von Müllen)   armes parlantes (Mühle= moulin)        
    • (le seigneur de )   Hertenvolder   (Hertenfeld)  
    • (le seigneur de )   Jagher (Jäger)   armes parlantes ( Jäger= chasseur) 
cliquer sur le lien ci-dessous pour lire la suite :

vendredi 8 septembre 2017

La Vuelta a España 2017 - le Tour d'Espagne en blasons - suite et fin de la 3e semaine, le final dans les Asturies et l'arrivée à Madrid

emblème officiel de la Principauté
des Asturies
  Nous voici de retour pour la dernière fois cette année sur les routes d'Espagne (voir le précédent chapitre → ICI), pour vivre les dernières étapes toujours au détour de paysages grandioses, dans le nord du pays. Nous retrouverons la côte atlantique avec les montagnes des Asturies, puis un dernier saut de puce nous ramènera dans la région de Madrid, avant de mettre pied à terre sur la Plaza de Cibeles.  Sur le tracé,  nous revisiterons ou nous découvrirons encore quelques dernières villes ou villages de grand intérêt historique ou touristique. Si les classements sont presque établis désormais, sauf accidents, il reste néanmoins quelques grands moments de bravoure à négocier, tel que le terrible alto de l'Angliru, classé parmi les cols les plus difficiles du monde par les cyclistes !
  Mais la partie sportive en elle-même n'est pas le choix thématique de ce blog.
Notre petit sujet sur l'héraldique espagnole, toujours autant dépaysant, qui va nous balader dans l'Histoire et la géographie de l'Espagne, devrait être encore passionnant. La spécificité de cette héraldique est l'usage presque exclusif de partitions très simples : coupés, partis, écartelés, écussons, et l'usage immodéré de la bordure, chargée de meubles divers ou d'inscriptions qui apportent souvent un éclairage complémentaire sur l'Histoire de la ville ou de la province.

📌 Comme dans les premiers volets, j'ai rajouté aux villes de départ et d'arrivée, 3 blasons de villes ou de communes (municipios) supplémentaires, traversées par les coureurs sur leur itinéraire, pour l’intérêt historique, géographique et surtout héraldique qu'ils apportent.
la carte de la troisième et dernière semaine du parcours (cliquer sur l'image pour l'agrandir)
drapeau de la Principauté des Asturies
Communauté autonome de Madrid
vue aérienne de Gijon, avec la péninsule de Cimadevilla qui sépare la plage de San Lorenzo du port de plaisance et la plage de
 Poniente (au centre et en bas) -  © photo : site www.apartamentoscapua. com

19e étape - Vendredi 8 Septembre 2017  :
  Caso  ~  Parque Natural de Redes   -    Gijón


 la curieuse version du blason
de Caso sur Wikipedia ▲

•  Caso
     Communauté autonome (Principauté) des Asturies.
○ Blason : " Écu parti, au premier d'azur à la Croix de la Victoire, d'or incrustée de pierres précieuses avec accrochées sous ses bras les lettres grecques alpha majuscule et oméga minuscule, surmontée en orle de l’inscription en lettres majuscules d'or:  "EL BIEN DEL CIELO" (le Bien du Ciel) et soutenue en pointe des mots "NOS VINO" (est venu à nous) également en lettres d'or; au deuxième d'azur (ou d'argent), sur une plaine et aux pieds de montagnes de sinople, un taureau passant d'or, surmonté de nuages d'argent".
Timbre : couronne royale fermée.

🌳El Parque Natural de Redes (site internet → 🐗) est comme son nom l'indique un espace naturel protégé situé dans le secteur central-oriental des Monts Cantabriques, au sud des Asturies, occupant une superficie de 37 803 hectares. Le parc est également une réserve de biosphère, reconnue par l'Unesco depuis 2001 où s'étendent des forêts de hêtres et de chênes qui abritent plus de 50 espèces de mammifères et 130 d'oiseaux.


Aller
(Principauté des Asturies)
Nava
(Principauté des Asturies)
San Martín del Rey Aurelio
(Principauté des Asturies)



•  Gijón
     Communauté autonome (Principauté) des Asturies.
○ Blason : "D'argent, sur un mont de sinople (ou de sable), la figure de Don Pelayo, roi des Asturies, de carnation, barbu, vêtu d'un haubert et d'une tunique d'argent avec une ceinture et des chaussures d'or, couvert d'un manteau de gueules boutonné d'argent, coiffé d'un casque et couronné d'or, tenant en main dextre un glaive abaissé d'argent et brandissant dans la senestre une lance terminée par la Croix de la Victoire, d'or".
Timbre : couronne royale fermée.

Le roi Pelayo (ou Pélage en français) est vêtu et armé comme l'étaient les nobles goths, dont on est à peu près certain qu'il était un descendant. Le royaume Wisigoth qui avait succédé aux Romains au Ve siècle, a lui-même été anéanti par l'arrivée des musulmans d'Afrique du Nord vers 711, qui fondèrent dans la péninsule ibérique le Royaume d'Al-Andalus et y resteront pendant huit siècles !  Le roi brandit la fameuse Croix de la Victoire qui est devenue le symbole héraldique des Asturies.




20e étape - Samedi 9 Septembre 2017  :
 Corvera de Asturias   -    Alto de l'Angliru



•  Corvera de Asturias  
   Communauté autonome (Principauté) des Asturies
○ Blason : "Écu de type français, tiercé en fasce :
- au premier : aux armes de la commune d'Avilés (de gueules au navire à trois mâts d'or habillé d'argent, voguant sur une rivière fascée ondée d'argent et d'azur entre deux monts de sable chacun surmonté d'une tour d'or ajourée d'azur, les tours reliées par une chaîne de sable rompue au milieu par le navire);
- au deuxième : aux armes (parlantes) de la paroisse de Solís (de gueules au soleil figuré d'or) ;
- au troisième : aux armes de la famille de Rodríguez de León, comme celles sculptées sur le mur de leur palais de Trasona (parti, en 1, d'argent au lion de gueules contourné, casqué d'une salade d'argent, armé d'or, soutenu par deux ondes d'azur, en 2, au lion de gueules contourné, couronné, lampassé et armé d'or, soutenu par deux ondes d'azur, à la bordure d'azur, chargé de cinq pommes d'or) ".
Timbre : couronne royale fermée.

 • Si les localités de Solís et de Trasona font bien partie du concejo (la commune) de Corvera, ce n'est pas le cas de la cité maritime d'Avilés. Mais, à l'inverse, le territoire actuel de la commune de Corvera de Asturias faisait partie dans le passé de celui d'Avilés avant d'en être séparé administrativement. Voilà pour expliquer la présence des armes d'Avilés dans ce blason municipal très complexe !
  Du reste, la grande majorité des blasons des communes des Asturies sont conçus dans le même esprit, c'est pourquoi je n'ai pas eu le courage de vous décrire les armoiries des communes traversées par la course, entre les villes-étapes !

Grado
(Principauté des Asturies)
ce sont les armoiries officielles
avec des couleurs fautives et
timbrées d'un rare heaume à la place
des traditionnelles couronnes
Lena
(Principauté des Asturies)

Proaza
(Principauté des Asturies)



.

•  Alto de L'Angliru
  (commune de Riosa
   Communauté autonome (Principauté) des Asturies
○ Blason (de Riosa): "Coupé, au premier d'azur à la Cruz de los Ángeles (la Croix des Anges) d'or incrustée de pierres précieuses de leur couleur, tenue par deux anges affrontés et agenouillés d’or, au deuxième d'azur à la montagne de cinq sommets d'argent soutenue par trois  ondes d'azur en pointe".
Timbre : couronne de la Principauté des Asturies.


• La Cruz de los Angeles (la Croix des Anges ) est une pièce d’orfèvrerie extraordinaire commandée en 808 par le roi des Asturies : Alfonso II "el Casto" (Alphonse II le Chaste). Elle est visible dans le trésor de la cathédrale gothique d’Oviedo en compagnie d’une autre croix similaire:  la Cruz de la Victoria  (la Croix de la Victoire) qui est devenue le symbole héraldique de la province des Asturies.

Les montagnes représentent la Sierra del Aramo qui donnent naissance à de nombreux cours d'eaux des Asturies, symbolisés par les ondes.

El Alto de l'Angliru  est un col situé à l'altitude 1.557 mètres, réputé comme un des plus durs au monde avec des fortes pentes sur 12,5 km allant jusqu' à 22% ( pour comparaison : l'Alpe d'Huez c'est au maximum 14%) : terrible... C'est la septième fois que ce col figure au programme de la Vuelta et il est souvent déterminant pour désigner le vainqueur final sur le podium, vu les écarts qu'il peut engendrer.
la Sierra del Aramo, au fond et la retenue du barrage d'Alfilorios à droite, c'est dans ces montagnes que se situe l'Alto de l'Angliru.




21e étape - Dimanche 10 Septembre 2017  : Arroyomolinos   -    Madrid  (arrivée)


•  Arroyomolinos  
     Communauté de Madrid
○ Blason : " Parti, au premier de gueules à la tour crénelée d'or, maçonnée de sable, ouverte et ajourée d'azur; au deuxième d'or à sept roues de moulin de gueules disposées 2,2,2 et 1; enté arrondi en pointe : d'argent à trois burelles ondées d'azur".
Timbre : couronne royale fermée.

Ce sont évidemment des armes parlantes, molinos = moulins en espagnol. Bizarrement le blasonnement officiel en espagnol (voir → ICI) est : "... en 2 : de oro siete ruedas de acería de sable..." soit : sept roues d'acier de sable, donc des roues d'engrenage. Ceci contredit d'évidence le dessin héraldique qui montre des roues de moulins et d'émail "gueules", pas de sable.

Móstoles
(Communauté de Madrid)
quartier dextre dédié à la Vierge Marie
sauf le D majuscule, réuni avec le
quartier senestre en honneur du
roi d'Espagne Philippe II
Fuenlabrada
(Communauté de Madrid)
 premier quartier : fontaine
armes parlantes : fuente
q. inférieur : branches d'olivier,
champs (labranza = travail de la terre)
Brunete
(Communauté de Madrid)
quartier dextre : sur champ
 de gueules, treize pains d'or



•  Madrid  
     Communauté de Madrid
○ Blason : "D’argent à l’ours(e) de sable rampant(e) et appuyé(e) contre un arbre de sinople, fûté au naturel, fruité de gueules et terrassé de sinople, à la bordure d’azur, chargée de sept étoiles d’argent".
Timbre : couronne royale ouverte.

 • Ces armes sont très anciennes, elles remontent au début du XIIIe siècle.  Le sceau initial représentait un ours brun passant ( ni rampant, ni appuyé contre un arbre, inexistant alors, et surmonté des sept étoiles formant la constellation de la Grand Ourse). L’ours est en fait en raison de ce symbole astronomique : UNE ourse !!! On dit aussi que la région où est situé Madrid s’appelait anciennement Úrsica et qu’il y avait nombre d’ours et de sangliers….
 • En 1222 , un procès en justice eut lieu pour mettre fin à l’opposition entre les représentants de la Ville et les autorités ecclésiastiques pour le droit d’utiliser les prairies et les bois autour de la cité. Les premiers obtinrent les bois, les seconds, les prairies … C’est à la suite de ce litige, qu’est apparu sur les armes de la ville l’arbre fruité, et que l’ours s’est dressé contre lui, alors que l’Église a gardé le symbole de l’ours passant sur le pré
(prado en espagnol, d’où le nom du Musée du Prado) … Les sept étoiles du ciel se sont dispersées dans la bordure, rajoutée à ce moment.
 • Mais l’arbre qu’en est-il ? est-ce un pommier, non : il n’y a pratiquement pas de pommiers dans cette région, à cause du climat ! et puis les fruits ont toujours été représentés très petits … On a longtemps évoqué l’arbousier
(madroño en espagnol), c'est la version la plus admise, mais pourtant, il n’y a guère plus d’exemplaires de cette espèce à Madrid, non plus !! Par contre, la région est très propice à la croissance abondante du micocoulier (Celtis australis , el lodón en espagnol) qui produit de petits fruits orangés consommables … par les ours, pourquoi pas.    A confirmer ...

Plaza de Castilla (la Place de Castille) à Madrid,  au centre : l'obélisque (doré) de la Caja de Madrid, et devant le monument dédié à José Calvo Sotelo,  derrière : les tours de bureaux penchées formant la Porte de l'Europe encadrant l'avenue du Paseo de la Castellana.





C 'est terminé pour l'édition 2017 : podium, fête, tapas, feux d'artifice...      et rendez-vous en 2018 , si tout va bien ... avec, selon les informations les plus récentes, un Grand Départ cette fois sans surprise, en Andalousie, encore une fois : on partira de Malaga. Espérons que la suite du parcours soit plus originale !....

 Pour le sport ,voici le podium final 2017 :
 Classement Général ( Maillot rojo / Maillot rouge) :
• 1 - Chistopher Froome, britannique
• 2 - Vicenzo Nibali, italien.
• 3 - Ilnur Zakarin, russe.
Classement par points ( Maillot verde / Maillot vert) :
• 1 - Chistopher Froome, britannique
• 2 - Matteo Trentin, italien
Classement de la montagne ( Maillot de lunares / Maillot blanc à pois bleus) :
• 1 - Davide Villela, italien..
• 2 - Miguel Angel Lopez Moreno, colombien
Classement combiné ( Maillot blanco / Maillot blanc) :
• 1 - Chistopher Froome, britannique
• 2 - Miguel Angel Lopez Moreno, colombien


💻 Pour revoir la course, étape par étape par les cartes, les classements et les statistiques, etc...je vous invite à consulter l'excellent site de La Vuelta 2017 → ICI  (en trois langues : ES/FR/EN)

📺 📱 Et/ou les vidéos en replay sur la chaîne Tiz-Cycling (langue : EN), dans le menu : "Grand Tours" → ICI


💶 Crédits :
- cartes :  www.lavuelta.com
- blasons ( vous pouvez visualiser les références des dessins en passant la souris sur les images) :
en majorité :   es.wikipedia.org  ou commons.wikimedia.org
- les logos viennent des sites officiels de chaque commune ou institutions.


             Herald Dick
cartes des dernières provinces visitées en cette fin de 3e semaine (zones colorées)