jeudi 30 mai 2013

Fête dans les îles d'Anguilla - le 30 mai

Anguilla


 Anguilla est un archipel situé tout au nord de l'arc des Petites Antilles.  C'est aussi le nom de l'île principale et de l'État, qui doit son nom à sa forme allongée, comme celle d'une anguille. L'altitude est faible (maximum 65 m.), malgré l'origine volcanique du sol. Dog Island et Prickly Pear sont des îles désertes avec de jolis récifs et des plages de sable fin, très visitées par les plaisanciers. Anguilla, colonisée depuis 1650 est un territoire britannique d'outre-mer . De 1882 à 1967, elle est une partie de la colonie de Saint Christopher- Nevis et Anguilla, puis s'en est séparée pour des raisons de mésentente et avec une mini-révolution (voir la fiche géopolitique).
  • Le blason actuel d'Anguilla a été officialisé le 30 mai 1980. Il est composé d'un champ d'argent, symbolisant la paix et d'une champagne d'azur symbolisant la mer. Au centre du champ d'argent on peut voir trois dauphins d'or (ou orangés) formant un cercle. Les trois dauphins représentent la solidarité, l'amitié et la force.

  • Le drapeau d'Anguilla est un "Blue Ensign", comme beaucoup d'autres dépendances britanniques avec l'Union Jack placé dans le canton supérieur gauche. Dans la partie droite est figuré le blason du pays, à savoir trois dauphins orange formant un cercle sur un fond blanc, avec une champagne bleue en pointe. Ce drapeau a été  officiellement adopté en 1990,  pour des raisons politiques (britanniques), le drapeau précédent qui reprenait totalement le visuel des armoiries a été abandonné (voir les historiques, plus bas).


emblème fédération
locale de football

monnaie 1969

ovale et plaque automobiles





Chef de l'étatla reine Elizabeth II Windsor
Capitale administrativeThe Valley
SuperficieTotale91 km²

Terre91 km²

Eau   0 km²
États frontaliers -
Nombre d'îles22 (1 habitée)
Littoral61 km
Extrêmes
  Point le plus haut :

Crocus hill  : 65 m.
  Point le plus bas :côtes :  0 m.
Population16 418 habitants
GentiléAnguillais, anguillaise
Langues usuellesanglais.
MonnaieDollar des Caraïbes (XCD)
Indicatif téléphonique1-264
Extension internet.ai
Fête nationale30/05  - Anguilla day, séparation de St-Christopher-et-Nevis, en 1967.
Devise nationale

Strength and Endurance. 
 (Force et endurance)
Statut



Territoire britannique d'outre-mer administré par un Gouverneur nommé par la Reine et gouverné par un ministre en chef (actuellement : M. Victor Banks).
.

                      Anguilla day
Le 27 Février 1967 le Royaume-Uni a accordé au territoire de Saint-Christopher-Nevis-Anguilla le statut d' "état associé", avec sa propre constitution et un degré considérable d'autonomie gouvernementale. Mais beaucoup d'Anguillans sont néanmoins vigoureusement opposés à la continuité de "l'asservissement politique et administratif"  en restant aux côtés de Saint-Christophe. Le 30 mai (connu comme la Journée d'Anguilla, Anguilla day ), la police de Saint-Kitts (Saint-Christophe) est expulsée de l'île par les habitants. Un  gouvernement provisoire local demande l'arbitrage de l'administration américaine, qui lui a été refusée. Le 11 Juillet 1967, un référendum sur la sécession de l'État d'Anguilla a  lieu. Les résultats sont de 1.813 voix pour et 5 contre la sécession. Un conseil législatif distinct a été immédiatement déclaré et mis en place. La Grande-Bretagne, mécontente,  va tenter à plusieurs reprises de rétablir l'ordre, sans succès mais sans faire non plus verser de sang, par bonheur.  La position rebelle de l'île va durer ainsi jusqu’en 1980, où le gouvernement britannique va accepter dans les textes, la sécession de l'île du territoire initialement créé, mais qui reste un territoire d'Outre-mer. Un peu plus tard,  Saint-Christophe-et-Nevis va obtenir l'indépendance en 1983 , mais pas Anguilla ! rancuniers les britanniques ?



quelques autres emblèmes historiques

drapeau de la colonie britannique de Saint-Christopher-Nevis-Anguilla
(1958-1967)
emblème tiercé en pairle inversé avec le premier
 quartier pour Saint-Christopher, le second pour Nevis
et le troisième pour Anguilla.
badge spécifique à Anguillla, avant 1957
montrant un indien Caraïbe dans sa pirogue
 et soufflant dans une conque.

drapeau de l’État associé de Saint-Christopher-Nevis-Anguilla en 1967
mais Anguilla va le quitter au bout de quelques mois
Premier drapeau et sceau de la sécession autoproclamée d'Anguilla en 1967

Armoiries d'Anguilla en 1967 qui ont été frappées sur des pièces de monnaie en 1969 et 1970
dernier drapeau de la République d'Anguilla qui a vécu jusqu'en 1980,
jusqu'à la reprise en main par le Gouvernement britannique. Le blason, lui, a survécu .




30 mai  ← pays précédent • pays suivant  →  ◙  1er juin

Herald Productions



Fête dans les îles Canaries - le 30 mai

Îles Canaries
Comunidad autónoma de las Islas Canarias

  Les îles Canaries sont une des dix-sept communautés autonomes espagnoles créées en 1982. Elles sont divisées en deux provinces : Las Palmas et Santa Cruz de Tenerife. Elles forment un archipel de seize îles et ilots avec sept îles principales d'origine volcanique, isolées dans l'Océan Atlantique, à quelque 150 km au large du Sahara occidental et à plus de 1 000 km du sud de l'Espagne. Géographiquement elles pourraient être rattachées à l'Afrique , mais du point de vue géopolitique , elles font partie des des Régions ultrapériphériques de l'Union Européenne, en tant que territoire en dehors du continent européen.

 Les îles Canaries tirent leur nom du latin Canariae Insulae (îles aux chiens), nom appliqué initialement à la seule Grande Canarie (Canaria Insula). Ce nom proviendrait des grands chiens sauvages (canes en latin) que les premiers explorateurs ont découverts sur l'île, à moins que ce ne soit à cause des phoques, également désignés sous le nom de "chiens de mer ".
  • Les armoiries des Canaries déjà connues depuis le XVIIe siècle, ont été officialisées en 1982 grâce à la loi organique 10/1982 du 10 Août au "Statut d'Autonomie des Canaries". Blason : "dans un champ d'azur, sept îles d'argent ordonnées deux, deux, deux, et une. L'écu est timbré d'une couronne royale d'or surmontée d'un listel d'argent portant le cri "Oceano" de sable ;  supports : deux chiens au naturel (marron) colletés d'azur. Les sept îles correspondent aux grandes îles de l'archipel : El Hierro, La Gomera, La Palma , Tenerife, Fuerteventura, Gran Canaria et Lanzarote. Les chiens sont des éléments "parlants" en rapport à l'explication plus haut.


  • Le drapeau officiel de la Communauté autonome des Canaries est en service depuis 1982. Il est composé de trois bandes verticales : blanc-bleu-jaune. Il combine le drapeau blanc et bleu de Tenerife et le drapeau bleu et jaune de Gran Canaria et est agencé en fonction de la configuration géographique de l'archipel, soit blanc sur la gauche , ce qui correspond à l'ouest, jaune à droite qui indique l'Est et le bleu au milieu. La bande centrale est chargée des armoiries.
    Le Gouvernement utilise aussi un logo reprenant le blason sans les supports, de façon stylisé.


armoiries de la Province
de Las Palmas
armoiries de la Province
de Santa Cruz de Tenerife


Chef de l'étatle roi Philippe VI de Borbón
Capitale administrative 1Santa Cruz de Tenerife
Capitale administrative 2Las Palmas de Gran Canaria
SuperficieTotale7 447 km²

Terre7 447 km²

Eau       0 km²
États frontaliers -
Nombre d'îles16 (8 habitées)
Littoral1 583 km
Extrêmes
  Point le plus haut :

El Teide (volcan) : 3 718 m.
  Point le plus bas :côtes Océan atlantique :  0 m.
Population2 128 647 habitants
GentiléCanarien, canarienne
Langues usuellesespagnol (officielle)
MonnaieEuro (EUR)
Indicatif téléphonique34
Extension internet.es
Jour férié légal30/05 -  Día de Canarias
Devise nationaleOceano  (Océan).
Statut



.



Une des 17 Communautés Autonomes composant le Royaume d'Espagne. Chaque entité peut donc voter des lois propres en assemblée. Mais le pouvoir judiciaire reste  à la main de l'État espagnol.

.

Día de Canarias

On célèbre le 30 mai le jour des Canaries (Día de Canarias), l'anniversaire de la date de la constitution du premier Parlement de la communauté autonome des Canaries. L'autonomie des Canaries est fêtée avec des festivals, des chants et danses folkloriques, des activités sportives, des feux d'artifice...   Il s'agit d'un jour férié dans toutes les îles Canaries.  La première séance du Parlement des îles Canaries, situé dans la capitale de Santa Cruz de Tenerife,  s'est tenue le 30 mai 1983, dix mois après  la publication du statut d'Autonomie des Canaries dans le Journal officiel, le 10 Août  1982.



quelques autres emblèmes historiques

blason du Regnum Canariae (royaume des Canaries) 
extrait du livre, volume II : Historia genealógica y heráldica de los 
emperadores, reyes y nobles de Europa
 Biblioteca del Real Monasterio de San Lorenzo del Escorial
Il y a eu semble-t-il entre 1402 et 1478, un Royaume des Canaries
concédé par le roi d'Espagne à des navigateurs aventuriers de passage.


blason sur une carte espagnole de 1765 :
"Sept îles d'argent sur les vagues d'une mer
 d'azur et de blanc et une fasce blanche en chef
qui symbolise le royaume feudataire".
 " Plan de las Afortunadas Islas del Reyno
 de Canarias", par  Juan Tous Melián
 Santa Cruz de Tenerife, Museo Militar
Regional de Canarias
armoiries imprimées sur le frontispice d'un livre espagnol de 1772 :
"Noticias de la Historia General de las Islas de Canaria" écrit
par José de Viera y Clavijo - il comprend déjà tous les éléments
des armoiries actuelles, parmi d'autres qui n'ont pas été gardés :
des drapeaux, une ancre, une boussole, un canon, etc.

armoiries colorées imprimées sur une carte géographique française de 1785 : "Carte et Vue des Iles Canaries" établie pour
le Consul français aux Canaries Emmanuel d'Hermand - curieusement, le champ de l'écu n'est pas d'azur
 auteur : Juan Tous Melián -  Santa Cruz de Tenerife, Museo Militar Regional de Canarias
Revue de 1924 montrant un drapeau bleu à sept étoiles,
représentant la position des sept îles dans l'Océan
première manifestation d'un autonomisme politique dans l'archipel
 .
Autre publication autonomiste "Tierra  Canaria" (1931)
avec les étoiles disposées en cercle, ressemblant
curieusement au drapeau actuel de l'Union Européenne.

autres drapeaux de mouvements autonomistes du XXe siècle :  à gauche le MIC (Movimiento pro Independencia de Canarias) , à droite le MPIAC (Movimiento por la Autodeterminación y la Independencia del Archipiélago Canario)

Premier drapeau officiel ( 1982-1989) des îles Canaries
après  la création des Communautés autonomes d'Espagne




28 mai  ← pays précédent • pays suivant  →  ◙  30 mai

Herald Productions


mardi 28 mai 2013

Fête nationale de l'Éthiopie - le 28 mai

ÉTHIOPIE
Ye-Ītyōppyā Fēdēralāwī Dīmōkrāsīyāwī Rīpeblīk
(Federal Democratic Republic of Ethiopia)

   L'origine du nom de l' Éthiopie demeure incertaine. On trouve la plus ancienne mention dans les écrits d'Homère : le mot apparaît deux fois dans l’Iliade et trois fois dans l’Odyssée. En Europe occidentale et jusqu'au XXe siècle le pays a été longtemps connu sous le nom d'Abyssinie. On identifie des États indépendants sur des parties du territoire actuel de l'Éthiopie depuis près de 3 000 ans. Et aussi la science et l'archéologie ont démontré que cette région d'Afrique est un des berceaux de l'Humanité.
  • L'emblème actuel de l'Éthiopie a été adopté en 1996. Il est composé d'un disque bleu dans lequel est inscrit une étoile d'or à cinq branches, plus exactement un pentagramme aux lignes croisées, entre les branches duquel partent des rayons. L'étoile à cinq branches est le symbole de l'égalité entre les hommes et les femmes, et de tous les groupes ethniques et religieux de l'Éthiopie. Les rayons qui figurent entre les branches reflètent le futur brillant de l'Éthiopie et la couleur bleue symbolise la paix et la démocratie désirée par le pays.
  • Le drapeau national de l'Éthiopie est composé de trois bandes horizontales vert-jaune-rouge , ces couleurs sont les couleurs référence du panafricanisme, reprises dans un grand nombre de drapeaux africains, en raison du rayonnement de la civilisation éthiopienne dans tout le continent. Le drapeau d'État actuel (ci-dessous, à droite) est chargé de l'emblème national avec l'étoile jaune sur un disque bleu, depuis 1996. Dans l'historique, plus bas, on verra toutes les variations qu'a subi ce drapeau depuis 100 ans.


 cocardes aviation

monnaie 2004
ovale automobiles

Chef de l'étatprésident Mulatu Teshome
Capitale administrativeAddis-Ababa (Addis-Abeba)
SuperficieTotale1 104 300 km²

Terre1 000 000 km²

Eau       4 300 km²
Pays frontaliers

.
Érythrée, Soudan, Sud-Soudan,  Kenya, Somalie, Somaliland, Djibouti.
Frontières5 328 km
Littoral      0 km
Extrêmes
  Point le plus haut :

Mont Ras Dashen  : 4 550 m.
  Point le plus bas :
.
dépression de Danakil :  -125 m.
au-dessous du point 0
Population99 465 819 habitants
GentiléÉthiopien, éthiopienne
Langues usuelles
.
amharique (officielle), anglais, arabe, guaragigna, oromigna, somali, tigrinya
MonnaieBirr  (ETB)
Indicatif téléphonique251
Extension internet.et
Fête nationale
.
.
28/05 - anniversaire de la défaite du régime de Mengistu et de la junte militaire marxiste du Derg en 1991
Devise nationaleOne Ethiopia
(Ethiopie d'abord)
Indice de démocratie 124è sur 167 (2014)   ↓-6
Régime

.


.


République fédérale ( 9 régions et deux districts urbains)  à régime parlementaire où le Premier ministre exerce la fonction de chef du gouvernement. Le pouvoir exécutif est aux mains du gouvernement tandis que le pouvoir législatif est partagé entre le gouvernement et les deux chambres du parlement.



quelques autres emblèmes historiques


représentations imaginaires de l'Éthiopie dans les armoriaux médiévaux en Europe
à gauche : Grünenberg  wappenbuch (1483) - à droite : Sammelband mehrerer wappenbucher (1530) - BSB Munich (Allemagne)
Le Lion de Juda , symbole biblique se rapportant à la tribu de Juda
est devenu l'emblème de la monarchie éthiopienne. Les rois d’Éthiopie
 prétendaient être les descendants des rois David et Salomon
avec la couronne impériale : il est nommé "le lion conquérant de la
Tribu de Juda" qui représente l'Empereur ( le Roi des Rois)
détail d'une carte française : blason de l'Habessinie ou Abassie, 
Maldit Le Pays du Prestre Jean.
Tirée en partie de la carte du P. Tellez - Corrigée et augmentée sur le récit
 de Grégoire Abessin par Monsieur Job Ludolf, gravé par Liébaux (1684).
 Bibliothèque nationale de France- Paris - département Cartes et plans.
drapeaux de l'ancien royaume d'Abyssinie - à gauche : 1853-1858 , à droite : 1875-1881
cette ancienne dénomination d'Abyssinie a précédé celle d’Éthiopie jusqu'au début du XXe siècle et elle couvrait
un territoire beaucoup plus vaste que l’Éthiopie actuelle.
Vignette de Collection (Autriche -1928/1933)

armoiries attribuées à l'Empereur Ménélik II ( règne 1889-1913)
Le trône de Salomon est encadré par les archanges Michel à dextre
et Gabriel à senestre, le tout aux couleurs de l'Éthiopie 
et précédé du Lion conquérant de la Tribu de Juda, beaucoup de référence bibliques.
(pour rappel :  l’Éthiopie est en grande partie de religion chrétienne orthodoxe)

drapeau de l’Éthiopie de 1914 à 1936 puis de 1941 à 1974
armoiries attribuées à l'Empereur Hailé Sélassié ( règne en deux parties : 1930-1936,
 interrompu par l'occupation italienne de Mussolini, puis est rétabli sur le trône de 1941 à 1974)
armoiries de l'Afrique Orientale Italienne (1936-1941), le territoire occupé
par l'Italie de Mussolini couvrait l’Érythrée, l’Éthiopie et la Somalie, avec les différentes
régions administratives qui composent les quartiers du blason ;
en écusson sur le tout : les armes de Savoie du Royaume d'Italie.

Drapeau de la révolution de 1975 ; l'Empereur est destitué
 le 12 septembre 1974 : le lion a perdu sa couronne

Drapeau de la République Socialiste d'Éthiopie (1975-1987) dirigée par le DERG,
la junte militaire de Mengistu Haile Mariam

emblème du DERG (1975-1987)
 Gouvernement militaire provisoire de l'Éthiopie socialiste
Drapeau de la République populaire démocratique d'Éthiopie (1987-1991)
succédant à la Junte militaire mais toujours avec Mengistu comme dirigeant

emblème de la République populaire démocratique
d'Éthiopie (1987-1991)
premier emblème de la République démocratique
fédérale d'Éthiopie (1991-1996)


28 mai  ← pays précédent • pays suivant  →  ◙  28 mai

Herald Productions





£ē þěţišíęř...

comme à la fin de certains films, on prend plaisir à regarder les bêtisiers, il en est de même pour mon film à moi :

carte publicitaire début XXe siècle
Le lion de Juda et les couleurs vert-jaune-rouge de l'ancien Empire d'Éthiopie,
ont été repris par le mouvement rastafari (rasta) dans les Caraïbes (Jamaïque)